Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 20:39





           LA
    METAIRIE

 SAINT ROCH



           La métairie Saint Roch, daterait du XIVème-XVème siècle.
A l'issue de votre visite de l'église et de la chapelle Saint Roch, profitez de jeter un petit coup d'œil en passant devant une très ancienne demeure qui a aussi du caractère et un passé historique qui mérite de figurer à la visite : la métairie Saint Roch.


Située à côté de la chapelle Saint Roch, cette vieille demeure admirablement restaurée, a participé jadis à la vie de la commune.

                               Une demeure de caractère.
C
ette ancienne bâtisse date de l'époque du château de Lanloup, selon certains historiens elle fut construite entre le XIVème et le XVème siècle. Elle appartenait ainsi au châtelain et faisait office de métairie.

Par la suite elle fut donnée au clergé afin qu'il puisse se réunir et elle devient la Fabrique de l'église.


                                 Un véritable petit manoir...

A la révolution les biens de l'église ayant été étatisés, cette Fabrique aurait été nationalisée et vendue comme tous les biens du clergé.


Elle devient alors la propriété de paysans locaux, qui y établissent une ferme en plein centre de ce petit bourg.


                                 Une belle restauration.

Si cette exploitation avait pignon sur rue pour le côté Ouest, il n'en n'était pas de même pour le pignon Est. Ce dernier n'existait pas, la toiture reposait directement sur le roc de la falaise. Il est vrai qu'à l'époque on recherchait la facilité et la robustesse, de ce fait les deux conditions étaient réunies.


Après des années de rénovation (30 ans), elle a été transformée en résidence d'hébergement. Lors de vos promenades dans nos ruelles, ne manquez pas de lui porter attention, voir même d'y effectuer une pause.

 

       Un peu d'histoire sur la Fabrique et les Fabriciens


Les Fabriciens, membres de la communauté géraient les biens de l'église et collectaient les taxes qui revenaient au clergé.


Les taxes établies ainsi que les registres paroissiaux devaient être conservés dans un coffre muni de trois serrures, dont trois Fabriciens possédaient une clé. Les documents étaient ainsi à l'abri.




    Voici un de ces vieux coffres aux ferrures usées par le temps.

 

(Source sur les Fabriciens) Yannick LENOUVEL

                                                                          

     

Repost 0
Published by Jean-Yves ROLLAND - dans LA METAIRIE SAINT ROCH
commenter cet article